samedi 18 octobre 2008

Marseillaise sifflée, ou l'islam ouvertement à l'assaut de la France

Ne vous y trompez pas : tous ces jeunes sont musulmans. Cette haine du pays où ils sont acceuillis est intégralement prescrite dans leur religion. Soit nous soumettre, soit nous détruire. L'ignorer, c'est ne rien comprendre au fond du problème.


video
Marseillaise sifflée lors du match France - Tunisie le 14 octobre 2008 au Stade de "France"
source : Dailymotion

Un politicien fait preuve de bon sens, et dit des paroles justes, et le voilà cloué au pilori y compris par ceux de ses confrères qui sont censés veiller au bien de notre pays.

"Marseillaise" sifflée: Laporte propose de "délocaliser" ce type de match
http://fr.news.yahoo.com/3/20081015/tsp-football-marseillaise-laporte-actual-db75e62.html
Le secrétaire d'Etat aux Sports Bernard Laporte a qualifié mercredi de "scandaleux" les incidents survenus la veille au Stade de France, où "La Marseillaise" a été sifflée lors du match amical France-Tunisie. Il a proposé sur RMC de "délocaliser ces matches qui sentent un peu la poudre", citant notamment ceux pouvant opposer les Bleus à des équipes du Maghreb, ou encore le Portugal.
"Plus de matches contre l'Algérie, contre le Maroc, ou la Tunisie au Stade de France. Je dis bien au Stade de France", a-t-il proposé, soulignant qu'il fallait continuer à jouer contre ces équipes parce qu'elles "le méritent" et que les joueurs n'ont pas à "subir ces conséquences".
"Il faut jouer contre eux (...) mais on va aller jouer chez eux ou alors jouer peut-être ces matches-là en province, dans des stades de 15.000 places, où les gens seront contents de voir l'équipe de France, l'équipe de Algérie et l'équipe du Maroc", a-t-il ajouté, car en province, les amateurs de football sont "sevrés" d'équipe de France.
"Les 30.000 Tunisiens qui sont de la banlieue parisienne, si le match est à Carcassonne ou à Biarritz, ils n'iront pas voir le match", a-t-il poursuivi, estimant que là, "on aura un public sain".
Partisane de poursuites et de sanctions "sans pitié" envers "les voyous et les imbéciles" qui ont sifflé l'hymne national, la secrétaire d'Etat à la Ville Fadela Amara a toutefois indiqué qu'elle n'était "pas d'accord" avec la proposition de son collègue, "parce que même si ça part d'un bon sentiment, c'est une erreur en réalité". "Au contraire, il faut gagner le terrain, reconquérir ces territoires et faire reculer la violence", a-t-elle ajouté sur France-2.
Tout match où "La Marseillaise" sera sifflée "sera immédiatement arrêté" et "les membres du gouvernement quitteront immédiatement l'enceinte sportive", a annoncé mercredi la ministre des Sports Roselyne Bachelot à l'issue d'une réunion à l'Elysée à laquelle Jean-Pierre Escalettes, le président de la Fédération française de football, avait été convoqué par Nicolas Sarkozy. AP



François Fillon a jugé "insultant" le fait que la Marseillaise ait été sifflée avant le match de football France-Tunisie
news.yahoo.fr

Insultant? Oui, et que fait-il? Il va légiférer pour faire interdire le parti identitaire à Nice, pour faire interner chez les foldingues Marine Lepen, pour faire ruiner fiscalement m. le vicomte Philippe De Villiers, et quoi d'autre encore? Charles Martel a de bien indignes successeurs à la tête de ce pays! Des minables, insultants le sang versé par leurs propres ancêtres (sauf m. Sarkozy et pour cause..) afin que ce pays puisse devenir le beau pays de cocagne qui fait envie au monde entier. Tout ce qui est un tant soit peu patriote se voit attaquer par ceux-là même qui se sont fait élire "pour le bien de la patrie," cherchez l'erreur..



Thierry Henry (à droite) et ses coéquipiers fêtent le but des Bleus contre la Tunisie. Jugeant la France 'insultée', François Fillon a regretté mercredi que le match de football n'ait pas été annulé après les sifflets qui ont retenti lors de la Marseillaise. /Photo prise le 14 octobre 2008/REUTERS/Charles Platiau



Huit Français sur dix sont choqués par les sifflets lancés pendant l'hymne national français au début du match France-Tunisie mardi soir au Stade de France, selon un sondage CSA publié dans l'édition de jeudi du Parisien/Aujourd'hui en France. /Photo d'archives/ REUTERS/Gonzalo Fuentes


Enfin, un petit point positif même si c'est un lapsus et pas une pensée volontaire, entre 2 imbécilités, la représentante du parti Stalinien, aux 100 millions de morts (au bas mot) sur la "conscience", a sorti quelque chose d'intelligent :
"A l'opposé, la secrétaire nationale du Parti communiste français (PCF) Marie-Georges Buffet a estimé que les sifflets lors du match étaient l'expression de gens en "souffrance" qui "ne se sentent pas bien chez nous".
"Il y a peut-être à se pencher sur pourquoi ces hommes et ces femmes, et notamment tous ces jeunes (...), éprouvent le besoin de siffler la Marseillaise", a déclaré Mme Buffet."


"CHEZ NOUS" est le mot-clé : nous sommes chez nous, et ces gens-là ne sont pas chez eux. C'est à eux de s'intégrer ici, et nous on n'a pas à les laisser nous désintégrer, dans tous les sens du terme d'ailleurs.
S'ils ne sont pas contents, qu'ils prenent leurs cliques, leurs claques et leurs tapis volants, et direction les paradis du Maghreb, du Moyen-Orient, du Pakistan, etc, qu'ils trouvent si bien puisqu'ils veulent les refabriquer ici malgré que nous y soyons légitimement opposés. S'ils n'aiment pas ce qui se vit ici, on ne les retient pas, et bon voyage aller-simple! Il y a plein de chouettes coins dans le désert de Lybie pour y installer de chouettes stades de foot où vous pourrez siffler au rythme du vent qui vous manque tant.





patriotes de toutes tendances politiques, unissez-vous enfin, bon sang de bonsoir! Le pays est au bord de la ruine, c'est plus le moment de jouer aux luttes de petits chefs!

Aucun commentaire: